Réforme de l'assurance-chômage : les demandeurs d'emploi inquiets

France 2

La réforme de l'assurance-chômage entre en vigueur vendredi 1er novembre. Les conditions d'accès aux indemnités se durcissent et les demandeurs d'emplois sont inquiets.

C'est une réforme qui plonge dans l'inquiétude les demandeurs d'emploi. À partir du 1er novembre, il ne faudra plus travailler quatre mois sur les 28 derniers pour toucher une allocation, mais six mois en deux ans. Autre changement : pour recharger ses droits, un mois de travail suffisait. Dorénavant, il faudra en accumuler six fois plus. Avec ce nouveau mode de calcul, quatre allocataires sur dix sont perdants. "Cela m'inquiète, parce que déjà, pour avoir un contrat de longue durée, il faut avoir de la chance. Cela me fait peur", témoigne une demandeuse d'emploi.

Les cadres également concernés

Les nouvelles dispositions sont désormais à prendre en compte. Pour les cadres qui gagnent au moins 4 500 euros brut par mois, l'allocation chômage sera réduite de 30% à partir du 7e mois sans emploi. La réforme doit permettre à l'exécutif de réaliser un milliard d'euros d'économie en 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne