Chômage : les cadres dans le viseur de l'État

FRANCE 2

Le gouvernement pourrait tailler dans les indemnités chômage des hauts revenus. Les montants perçus pourraient désormais être dégressifs et plafonnés.

Les cadres moins indemnisés pour renflouer les caisses de l'assurance-chômage ? C'est l'une des pistes de l'exécutif qui envisage deux options : la dégressivité des allocations, et/ou la baisse des plafonds des indemnisations. Du côté des cadres, les avis sont partagés. "Je ne suis pas pour ces choses-là qui reviennent sur des acquis sociaux", affirme l'un d'eux. "Moi je ne refuserais pas, même si je suis cadre, parce qu'il y a une question de moralité", estime un autre.

Jusqu'à 285 millions d'euros d'économies

Première hypothèse : une allocation dégressive mois après mois. Autre piste : le plafonnement des allocations. Aujourd'hui, l'aide maximale versée est de 7 700 euros brut par mois, le plafond pourrait être abaissé à 5 775 euros, voire 4 800 euros par mois. Selon la confédération des cadres, c'est une solution contraire aux principes d'universalité de l'assurance-chômage. Ces solutions pourraient permettre de faire jusqu'à 285 millions d'euros d'économies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne