Assurance chômage : les perdants de la réforme selon l'Unédic

FRANCE 3

Un document de l'Unédic évalue à 1,2 million les personnes qui vont voir leurs droits à l'assurance chômage baisser après la réforme.

Voilà dès mois que la ministre du Travail répète qu'il faut faire des économies sur l'assurance chômage. Dans un document de travail interne, l'Unédic estime que plusieurs centaines de milliers de personnes seront pénalisées par la réforme annoncée par l'exécutif. Tout d'abord, ce n'est plus le travail journalier qui déterminera les indemnités, mais le salaire mensuel. 1,2 million de nouveaux demandeurs d'emploi toucherait moins.

"Ce sont des règles qui vont d'abord pénaliser les plus précaires"

Par ailleurs, dès l'automne prochain, les conditions d'indemnisation se resserront : il ne suffira plus de travailler quatre mois sur 28, mais six mois sur une période de 24. 300 000 demandeurs d'emploi pourraient ne plus être bénéficiaires de l'assurance chômage. "Ce sont des règles qui vont d'abord pénaliser les plus précaires, les plus jeunes et ceux qui enchaînent les petits boulots", estime la secrétaire générale adjointe de la CFDT Marylise Léon. De son côté, le ministère du Travail réfute les calculs de l'Unédic.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne