Assurance-chômage : l'ancien ministre de l'Economie Michel Sapin dénonce une "réforme brutale et injuste, qui va créer plus de pauvres"

Michel Sapin, le 11 mai 2017, à Bari (Italie). 
Michel Sapin, le 11 mai 2017, à Bari (Italie).  (ALBERTO PIZZOLI / AFP)

L'ancien ministre de l'Economie, sous le quinquennat de François Hollande, était l'invité d'Europe 1 vendredi. 

"Une réforme qui tape sur les plus faible et pas sur ceux qui ont le plus de moyens." Invité sur Europe 1, vendredi 1er novembre, Michel Sapin a tiré à boulets rouges sur la réforme de l'assurance-chômage tout juste entrée en vigueur. L'ancien ministre de l'Economie, sous le quinquennat de François Hollande, a déploré une réforme "brutale et injuste", qui "va créer encore plus de pauvres".

>> Jeunes chômeurs, démissionnaires, précaires, cadres... Que vont changer les nouvelles règles d'indemnisation chômage ?

Le gouvernement a édicté de nouvelles règles qui, à quelques exceptions près, vont restreindre les conditions d'accès à l'indemnisation chômage. Présenté comme incitatif à la recherche d'emploi par le gouvernement, cet arsenal doit permettre à l'assurance-chômage d'économiser 3,4 milliards d'euros de 2019 à 2021, hors nouveaux droits.

Michel Sapin a reproché à Emmanuel Macron "l'échec organisé" du dialogue social. Selon lui, le chef de l'Etat "a créé toutes les conditions pour qu'il ne puisse pas y avoir d'accord", laissant ainsi "toute liberté au gouvernement de prendre des mesures que les partenaires sociaux n'auraient jamais voulu négocier".

Vous êtes à nouveau en ligne