Chômage : une réduction des allocations pour les cadres ?

FRANCE 3

La réforme de l'assurance-chômage est désormais entre les mains de l'État après l'échec des négociations entre les partenaires sociaux et le patronat. Ce sont les cadres qui sont dans le viseur du gouvernement pour faire des économies.

Les indemnités chômage des cadres pointées du doigt. Le gouvernement envisage la dégressivité des indemnités ou la baisse des plafonds d'indemnisation. "Les cadres dirigeants connaissent un taux de chômage extrêmement modeste, explique Gilles Legendre, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, sur RTL. Et quand ils connaissent une période de chômage elle est très brève, et qu'aujourd'hui ils sont indemnisés dans des proportions et à des niveaux qui sont supérieurs à tout ce qui est constaté dans tous les autres pays".

Des économies de 137 millions d'euros par an

Selon l'UNÉdic, l'allocation maximum est de 6 615 euros net par mois, ce qui ne concerne que 0,05% des chômeurs, soit un millier de personnes. Les syndicats dénoncent des discriminations, à l'instar de Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. Cela permettrait de faire jusqu'à 137 millions d'économies par an sur les 34 milliards que c'est fixé le gouvernement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne