Chômage : polémique sur les nouvelles sanctions prévues par le gouvernement

France 2

Selon les révélations du Canard enchaîné, le gouvernement souhaite durcir les contrôles envers les chômeurs et alourdir les sanctions en cas de manquement aux règles.

Dans cette agence pôle emploi de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le nouveau projet du gouvernement divise les demandeurs d'emploi. Comme le révèle le Canard enchaîné, l'exécutif compte endurcir les contrôles des chômeurs et les sanctions, notamment envers ceux qui refusent à plusieurs reprises des formations ou des emplois.

Diviser puis supprimer les allocations

Concrètement, le demandeur d'emploi verrait ses allocations divisées par deux dès le premier avertissement. Pour les avertissements suivants, le gouvernement souhaite la suppression pure et simple des allocations pendant deux mois. Les syndicats estiment que cette politique est abusive. Pôle emploi procède à 12 000 contrôles chaque mois, 14% d'entre eux aboutissent à des sanctions. Cela représente 1 680 personnes. Une grande majorité est donc en règle. Le gouvernement devrait rendre sa copie définitive au mois de février, à la fin des négociations sur la réforme de l'assurance chômage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne