CDD : le bonus-malus sur le point d’être abandonné ?

France 2

En plein confinement, le gouvernement avait suspendu la réforme qui devait durcir l’accès au chômage mais n’y a pas renoncé. Il va en rediscuter avec les syndicats dans les semaines à venir, des syndicats qui rejettent en bloc cette réforme.

Taxer les contrats courts : une promesse présidentielle toujours à l’agenda même si la réforme de l’assurance-chômage est suspendue depuis le mois de juillet dernier. Le patronat y est toujours été opposé, mais désormais, au nom de la crise économique, il compte bien faire annuler ce bonus-malus. "Beaucoup d’entreprises commencent par embaucher les gens en contrat court, et ensuite, ça devient des CDI. Si on brûle cette étape la, il est à craindre que beaucoup d’entreprises renoncent à créer des emplois, ça serait complètement stupide" explique Jean-Eudes Du Mesnil, secrétaire général CPME.

Pas question pour les syndicats d’abdiquer sur ce point

Le bonus-malus, doit entrer en vigueur le 1er mars prochain. Il s’agit de baisser les cotisations patronales des entreprises qui ont le moins recours au CDD et à l’intérim, et à l’inverse de surtaxer celles qui en abusent. Premier secteur visé, l’hôtellerie-restauration, les transports et l’événementiel, spécialement touchés par la crise actuelle. Mais alors que les chiffres du chômage sont déjà alarmants, les syndicats unanimes, ne concéderont pas à une annulation du bonus-malus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne