Assurance-chômage : vers un déficit record

L'état des comptes de l'assurance-chômage est dans le rouge avec la crise sanitaire. L'Unédic table sur près de 19 milliards d'euros de déficit et une dette de 65 milliards d'euros fin 2021.

C'est du jamais-vu. Le déficit de l’assurance-chômage a explosé en 2020 à cause du nombre de demandeurs d’emploi qui ne cesse d’augmenter à mesure que les plans sociaux s’enchaînent. Au total, 420 000 chômeurs supplémentaires seront à indemniser d’ici la fin de l’année. L’UNEDIC finance également une partie de l’activité partielle, alors que ces recettes se tarissent. Au lieu des 900 millions d’euros de déficit prévu avant la crise, il se chiffre à 18,7 milliards pour 2020.

9,7 milliards d'euros en 2021 ?

Alors que l'Unédic ne prévoyait aucun déficit en 2020, il estime celui de l’an prochain à 9,7 milliards d’euros. Un mal nécessaire pour Eric Heyer, directeur du département analyse et prévision à l’OFCE : "Cette activité partielle permet de maintenir des personnes dans l’emploi" et d’offrir aux ménages "un pouvoir d’achat" et donc des recettes à l’État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne