Assurance-chômage : accord trouvé entre les syndicats et le patronat

Les partenaires sociaux réunis à Paris pour élaborer le projet d\'accord sur l\'assurance-chômage, mardi 28 mars 2017.
Les partenaires sociaux réunis à Paris pour élaborer le projet d'accord sur l'assurance-chômage, mardi 28 mars 2017. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Ce compromis, trouvé au bout de quatre séances, intervient après l'échec des discussions du printemps 2016 et à moins d'un mois de la présidentielle.

Les partenaires sociaux sont parvenus à un compromis sur l'assurance-chômage, mardi 28 mars, au terme d'âpres négociations où le patronat a fini par céder sur les contrats courts pour aboutir à un projet d'accord que quatre syndicats pourraient signer.

Ce compromis, trouvé au bout de quatre séances dont la dernière a duré douze heures, intervient après l'échec des discussions du printemps 2016 et à moins d'un mois de la présidentielle. Et ce alors que deux candidats, Emmanuel Macron et François Fillon, menacent de reprendre en main l'assurance-chômage.

Surcotisation des CDD

Arraché au prix de nombreuses concessions de part et d'autre, l'accord prévoit, chaque année, près de 1,2 milliard d'euros d'économies et de recettes nouvelles pour le régime. Lequel affiche une dette de 30 milliards d'euros et perd environ 4 millions d'euros par an.

Le patronat a notamment lâché du lest au dernier moment sur les contrats courts, point névralgique des tractations, en acceptant de maintenir pendant 18 mois la surcotisation sur les CDD d'usage, qu'il voulait supprimer immédiatement.

Le texte propose aussi d'inciter les branches les plus gourmandes en contrats courts, comme l'hôtellerie-restauration, le spectacle, les services à la personne et les métiers de l'événementiel, à négocier pour "réguler" leur utilisation.

Des concessions ont également été faites sur les seniors, le patronat adoucissant sa proposition initiale de repousser de 50 à 59 ans l'âge pour entrer pleinement dans la "filière seniors", qui permet de toucher les allocations jusqu'à 36 mois au lieu de 24.