Assurance chômage : quelles pistes pour réformer ?

france 2

Les partenaires sociaux ont jusqu'à cet été pour se mettre d'accord sur les nouvelles règles d'indemnisation des chômeurs.

Ce lundi 22 février, les négociations pour reformer les règles d'indemnisation des chômeurs ont débuté, alors que les comptes de l'Unédic sont dans le rouge. "La crise et la hausse du chômage ont fait exploser sa dette : 25,8 milliards d'euros. C'est un niveau record qui menace la survie du régime tel qu'il existe aujourd'hui. L'Unédic est pourtant loin de verser des allocations à tous les chômeurs. Seuls 2,64 millions d'entre eux perçoivent des indemnités. Cela représente 48% des inscrits à Pôle emploi, moins d'un chômeur sur deux", explique Magali Boissin.

Des coups de rabot sur le montant et la durée d'indemnisation ?

Pour sauver le régime, plusieurs pistes sont proposées, mais patronat et syndicats ne sont pas sur la même ligne. "Les entreprises pourraient cotiser un peu plus pour financer l'assurance chômage, mais là le patronat a rejeté catégoriquement cette idée." 

"On a aussi beaucoup parlé de droits dégressifs, c'est-à-dire qu'un chômeur toucherait de moins en moins dans le temps, et là, ce sont les syndicats qui ont fermé la porte. Résultat, on peut s'attendre à des coups de rabot sur le montant et la durée des allocations avec des efforts plus particulièrement demandés aux intermittents du spectacle et aux seniors", souligne la journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne