Assurance-chômage : les cadres dans le viseur du gouvernement

France 2

La réforme de l'assurance-chômage devrait frapper le statut des cadres, avec un abaissement du plafond d'allocation, et la mise en place d'un système de dégressivité.

La réforme de l'assurance chômage sera dévoilée lundi 17 juin, mais on en connaît déjà les pistes. Les premiers impactés devraient être les cadres, dont le plafond de l'indemnisation devrait être abaissé, de plus leur allocation devrait être dégressive. Dans le viseur du gouvernement, cette catégorie est pourtant la moins touchée par le chômage avec 4 personnes sur 100. Certains d'entre eux touchent le plafond d'indemnisation : 6 615 euros par mois.

"C'est totalement injuste"

Chantal Guiolet était manager dans une entreprise du numérique, elle touchait 7 800 euros brut par mois. Au chômage, elle touche 57% de son ancien salaire. "Je perçois 3 800 euros d'allocation, et j'ai exactement 3 800 euros de charges. Là vraiment, ça devient compliqué", explique-t-elle. Pour faire des économies, l'État prévoit de baisser le plafond d'allocation pour les cadres, et la rendre dégressive. Elle diminuerait au bout de quelques mois.

"On est bien contents que les cadres cotisent énormément pour pouvoir donner à ceux qui en ont moins, mais par contre je trouve effectivement qu'on n'a rien du tout en retour. C'est totalement injuste", assure Chantal Guiolet. Côté patrons, on estime que parfois l'importance de l'allocation incite les cadres au chômage à attendre avant d'être obligés de chercher un retour à l'emploi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne