Assurance chômage : la réforme met en colère les syndicats

FRANCE 2

La réforme voulue par le gouvernement vient d'être officiellement présentée mardi 18 juin. L'exécutif vise plus de 3 milliards d'euros d'économie sur deux ans. 

Le Premier ministre fait face aux syndicats et aux représentants du patronat pour annoncer une réforme qui devrait permettre d'avoir 250 000 chômeurs de moins d'ici deux ans. "L'ambition est d'arriver au plein emploi", a déclaré Édouard Philippe. Premier bouleversement : durcir les règles dès le 1er novembre pour obtenir des allocations. Actuellement, il fallait travailler quatre mois sur les 28 derniers pour toucher des indemnisations. Il faudra désormais travailler six mois en deux ans.

"Nous sommes abasourdis par cette réforme profondément injuste"

Désormais, ce sera six mois de travail nécessaire en deux ans. Les syndicats sont en colère. "La réforme est perdante pour l'ensemble des demandeurs d'emploi. Nous sommes abasourdis par cette réforme qui est profondément injuste", peste Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. En revanche, de nouveaux droits seront ouverts aux salariés qui démissionnent après cinq ans pour s'orienter vers un autre projet professionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne