Assurance-chômage et retraites : Jean Castex met en avant un changement "de méthode"

France 2

Le président de la République avait évoqué la reprise des discussions sur la réforme des retraites pour l'été. Des discussions finalement reportées à janvier prochain vendredi 17 juillet à l'issue d'une concertation entre les syndicats et Matignon. Invité sur le plateau du 20 Heures, le Premier ministre Jean Castex a expliqué ce choix.

Interrogé sur son rôle dans la décision de repousser les discussions sur l'assurance-chômage et les retraites sur le plateau du 20 heures vendredi 17 juillet, Jean Castex s'est expliqué. "Nous sommes entrés dans une crise économique et sociale sans précédent, l'une comme l'autre. Ce qu'on va reconnaître tous, c'est que le contexte par rapport à janvier s'est bouleversé", avance-t-il. Le Premier ministre a souligné que le "premier devoir" des responsables politiques était "d'adapter leur politique à ce nouveau contexte". Jean Castex a également affirmé qu'il était indispensable de rechercher "le maximum de cohésion nationale pour traiter les problèmes graves qui se posent à nous".

"Le dialogue social, une garantie d'efficacité"

"Le dialogue social, ce n'est pas simplement des images, c'est aussi une garantie d'efficacité. Les Français savent qu'on est en crise. Derrière ce travail conjoint avec eux, [...] nous devons montrer qu'on essaie de rechercher l'unité pour faire face à la situation", a indiqué le nouveau chef du gouvernement, qui a insisté sur "l'évolution de la méthode". "La réforme d'assurance-chômage se fera", a-t-il affirmé, "sauf qu'elle a été décidée dans un contexte où le taux de chômage était au plus bas en France depuis 10 ans, ce qui ne sera malheureusement absolument plus le cas". Interrogé sur le maintien ou non de l'âge pivot dans la réforme des retraites, le Premier ministre ne s'est en revanche pas risqué à affirmer quoi que ce soit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne