Assurance-chômage : échec des négociations

France 3

Syndicats et patronat n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur la manière de rembourser la dette. Les explications de France 3.

Représentants syndicaux et patronaux savent déjà qu'il n'y a plus rien à discuter dans les négociations sur l'assurance-chômage, dont la dette devrait atteindre 29 milliards d'euros. Pour la financer, il y a deux possibilités : baisser les allocations-chômage, la position du patronat, ou augmenter les cotisations patronales, comme le souhaitent les syndicats, deux positions inconciliables.

Les lignes ne bougent pas

"Nous, on parlait de ligne rouge, alors quand il y a deux lignes parallèles, elles ne se rejoignent jamais", dénonce Michel Beaugas, membre de la délégation FO. Les plus petits patrons font le même constat : l'échec de ces négociations ont un seul responsable : "le Medef", témoigne Patrick Liebus, membre de la délégation patronale UPA. Puis, les uns après les autres, les partenaires sociaux montent à l'étage pour discuter. Quelques minutes plus tard, ça se précise, les lignes n'ont pas bougé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne