Ascoval : une reprise par Altifort est possible

France 2

Les salariés d'Ascoval respirent un peu. Le gouvernement juge que le projet de reprise de l'aciérie par le groupe Altifort est viable. Bruno Le Maire s'est dit prêt à apporter la contribution de l'État à condition que le repreneur parvienne à remplir son carnet de commandes.

Mercredi 31 octobre, ils ont obtenu un sursis de quelques semaines. Les salariés d'Ascoval viennent de l'apprendre, l'offre du potentiel repreneur Altifort vient d'être jugée crédible et solide par le gouvernement. Un soulagement, même si beaucoup de salariés restent prudents. Pour être viable, le projet du repreneur doit être amélioré. Il doit atteindre les 180 millions d'euros.

En bonne voie

Altifort vient d'annoncer qu'il mettrait sur la table entre 20 et 30 millions d'euros, il faut désormais trouver d'autres investisseurs privés, et de nouveaux clients. Pour boucler le financement, l'État réaffirme sa promesse. Pour chaque euro privé, il mettra lui aussi un euro. Pour le PDG de l'usine, la reprise est en bonne voie, et de nouveaux clients commencent à passer des commandes. Ce soir, les salariés viennent de voter la reprise du travail avec un espoir, que d'ici quelques semaines, leurs 281 emplois soient sauvés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne