Ascoval : la pression augmente du côté des salariés

FRANCE 3

Le journaliste Laurent Navez, en direct du site de Vallourec, dans le Nord, fait le point sur les mobilisations en cours, moins de quinze jours avant la décision du tribunal.

Les salariés d'Ascoval, vendredi 26 octobre, sont toujours déterminés pour maintenir la pression sur le gouvernement. Ils ne croient pas aux annonces du gouvernement, "ils voient même leur démarche d'un très mauvais œil", rapporte le journaliste Laurent Navez, en direct du site de Vallourec dans le Nord. "C'est un cabinet d'audit allemand, spécialiste dans la sidérurgie qui a été mandaté. Bercy lui demande une évaluation solide d'Ascoval et de ses débouchés, un état des lieux neutre", précise le journaliste. "Ce n'est pas une bonne nouvelle pour les syndicats, qui rappellent qu'un audit a déjà été effectué dans le cadre du projet de reprise de l'aciérie par Altifort, que cet audit est fiable. Des syndicats qui sont persuadés que si l'État voulait enterrer le dossier, il ne s'y prendrait pas autrement", explique Laurent Navez.

"Le blocus est installé"

L'inquiétude et la colère montent face à l'intervention qu'ils jugent tardive du gouvernement. Ascoval est en redressement judiciaire depuis janvier. À Saint-Saulve (Nord), ou sur le site historique de Vallourec à Aulnoye-Aimeries (Nord), "la pression se fait plus forte. Le blocus est installé et personne ne sait quand il pourra être levé", conclut Laurent Navez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne