Allocations chômage en cas de démission : une réforme qui coûte cher

FRANCE 2

Emmanuel Macron a promis l'attribution des allocations chômage à tous, même en cas de démission. La journaliste Magali Boissin apporte quelques précisions sur les détails de cette future réforme. 


Des allocations chômage pour tous. C'est la promesse d'Emmanuel Macron qui inquiète l'assurance chômage. Sur le plateau du Journal de 20 heures de France 2, la journaliste Magali Boissin présente quelques chiffres pour voir plus clair dans cette réforme qui sera débattue à l'automne prochain.

Une réforme qui coûte cher

"Le droit au chômage deviendrait un droit pour tous les salariés en CDI, quelle que soit la raison de son départ", annonce la journaliste. "Pour les démissionnaires, le montant des allocations serait le même : entre 57 et 75% de l'ancien salaire pour une période de 24 à 36 mois. Ce droit ne pourra être exercé qu'une fois tous les 5 ans. Ce dispositif coûterait très cher à l'État : entre 2,7 et 5,4 milliards d'euros en fonction du nombre de démissions après la réforme. L'équivalent du budget de Pôle emploi", continue-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne