Val-d'Oise : les chocolats solidaires de Févier d'Or

FRANCEINFO

Févier d'Or est une chocolaterie solidaire basée à Saint-Ouen-l'Aumône (Val-d'Oise). L'entreprise fondée par Nadine Abondo a embauché cinq salariés sur six en situation de handicap.

 Nadine Abondo, la fondatrice de Févier d'Or, fait venir ses fèves de cacao de son pays d'origine, le Cameroun. Elles sont garanties sans pesticides. "La spécificité de cette entreprise est que la majorité de notre personnel est en situation de handicap : cinq sur six salariés", confie-t-elle.

Éva Rosselin, assistante du chocolatier, est malentendante : "J'ai une véritable reconnaissance de la part de mes collègues. Ils ne me voient pas uniquement comme une handicapée. Avant c'était difficile de trouver du travail. Maintenant, je suis vraiment très heureuse".

"Anticiper la communication"

Elle et Jérémy Labergerie ont dû apprendre à s'entendre à leur manière. "Ça nous permet d'apprendre à mieux communiquer. Il faut anticiper la communication pour que les choses soient bien comprises tout de suite", explique le chocolatier.

Corinne Cézac, assistante administrative, a eu un accident grave de voiture il y a 30 ans. Une hernie discale l'a éloignée de l'emploi ces dernières années. À 34 ans, Élodie Lantermi, responsable de l'empaquetage, est atteinte d'une polyarthrite rhumatoïde qui nécessite un emploi du temps adapté. Févier d'Or n'est pas une entreprise subventionnée, mais une entreprise commerciale portée par la conviction de sa fondatrice.

Vous êtes à nouveau en ligne