Transport routier : comment le secteur s'est réorganisé à l'est de l'Europe

France 2

Dans le secteur du transport routier, c'est la loi de la jungle qui s'applique en Europe.

Toujours plus de camions sur les routes de France et d'Europe. Pourtant, le nombre de transporteurs français, lui, ne cesse de diminuer. À leur place, des transporteurs lituaniens, tchèques ou roumains, dont très peu acceptent de parler. Le transport routier est le champion du dumping social. Cet homme est Ukraininen, il est chauffeur depuis deux ans. Il a un contrat polonais, mais ne roule quasiment jamais en Pologne. Il est six semaines d'affilée et les week-ends dans le camion : il devrait être considéré comme un travailleur détaché avec un salaire de chauffeur français quand il roule en France mais on est loin du compte. 1 500 euros net pour les six semaines, c'est un coup imbattable et séduisant pour les transporteurs d'Europe de l'Ouest.

Un système très sophistiqué

Au fil des années, ils ont mis en place tout un système très sophistiqué et difficile à contrôler. La Slovaquie s'en est fait une spécialité. Dans ce bâtiment, des filiales de groupes belges ou plutôt des boîtes aux lettres pour pouvoir justifier l'embauche de chauffeurs routiers locaux, payés au salaire local et charges sociales aussi. Le secteur routier s'est ainsi réorganisé à l'est de l'Europe, sous la pression de clients qui veulent toujours des prix plus bas. La commission européenne a proposé au mois de mai un texte pour remettre de l'ordre, mais il fait déjà l'unanimité contre lui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne