VIDEO. Le burn-out parental, quand l'éducation des enfants vire au cauchemar

Ce jeudi 7 mars, "Envoyé Spécial" a diffusé un reportage qui dépeint le dur quotidien de ces parents surmenés. 

Cette vidéo n'est plus disponible pour des raisons de droits.

On restreint peut-être trop rapidement le burn-out au monde professionnel. Au sein de leur foyer familial, de nombreux parents vivent un réel mal-être à cause de leurs enfants : c'est le "burn-out parental". 5 % des parents seraient touchés par ce syndrome. Parmi eux, Laëtitia et Philippe qui sont épuisés par leurs petits de 3 et 6 ans. Au milieu des hurlements, des larmes et des excitations, son mari Philippe est à bout de forces  : "Ils sont directement sur nous, surexcités, (…) ils se déchargent sur nous." Laëtitia, vétérinaire, a parfois été contrainte de dormir entre les murs de sa clinique pour fuir les crises de ses enfants turbulents. "Ça a été très dur", reconnaît-elle en larmes. En effet, elle peine à combiner son travail avec le désordre permanent qui domine chez elle. 

Vers une amélioration ? 

Surmenée, Laëtitia a posé un arrêt maladie et a fait appel à l'association "Pâtes au beurre". Les membres de l'organisation se réunissent pour évoquer les tourments qu'ils subissent au sein de leur nid familial. "Beaucoup de parents font part d'un épuisement, d'une sensation d'isolement, d'être à bout", relève Dorothée Lecarpentier, directrice des "Pâtes au beurre" de Vannes. 

Depuis, Laëtitia s'est inscrite à des cours de sophrologie pour mieux gérer ses émotions. Elle et son mari consacrent plus de temps à leurs enfants pour jouer calmement avec eux ou pour partager un repas. Aujourd'hui, leurs petits se sont assagis et les sourires ont remplacé les cris. "Si ça pouvait être comme ça tous les soirs, ce serait bien !", s'enchante la mère de famille. 

Vous êtes à nouveau en ligne