VIDEO. Après cinq suicides cet été, les infirmiers manifestent pour de meilleures conditions de travail

FRANCE 3

La Coordination nationale infirmière (CNI) a appelé à la grève et a organisé des rassemblements, mercredi, dans plusieurs villes.

Faire toujours plus avec toujours moins, au péril de sa propre santé. Après le suicide d'au moins cinq infirmiers cet été, la profession tire la sonnette d'alarme mercredi 14 septembre sur la souffrance "grandissante" des soignants à l'hôpital. Dans plusieurs villes, mercredi, la Coordination nationale infirmière (CNI) a appelé à la grève et a organisé des rassemblements, notamment à Martigues (Bouches-du-Rhône) et Poitiers (Vienne), comme le montrent ces images de France 3.

A Martigues, les infirmiers ont écrit un SOS en s'allongeant au sol, pour rappeler le suicide de leurs cinq collègues, entre juin et août.

"Sentiment de dégradation" des conditions de travail 

De fait, les réformes de ces quinze dernières années n'ont pas été indolores pour les soignants. En 2014, le Centre d'études de l'emploi souligne le "sentiment de dégradation" de leurs conditions de travail, "insuffisamment prises en compte en amont" de ces réformes.

Course à l'acte, plus grande rotation des patients et objectifs plus poussés en matière de qualité des soins s'accordent difficilement avec les plans d'économies drastiques imposés au secteur : un milliard d'euros ont notamment dû être rabotés en 2016. 

Vous êtes à nouveau en ligne