Suicides chez France Télécom : le procès va bientôt débuter

France 3

Entre 2006 et 2009, une vague de suicides avait plongé France Télécom dans la crise. Les salariés mettent en cause la direction, qui serait coupable d'un management par la terreur et de harcèlement moral.

Dans l'actualité judiciaire, le procès de la vague de suicides qui a touché France Télécom s'ouvrira le 6 mai prochain devant le tribunal correctionnel de Paris. Entre 2006 et 2009, en pleine restructuration de l'entreprise, 19 personnes s'étaient suicidées et plusieurs dizaines de salariés avaient tenté de mettre fin à leurs jours. Aujourd'hui, ils témoignent pour rappeler les enjeux de ce procès.

"C'est abominable"

Yonelle Dervin se souvient que France Télécom était sa maison. Jusqu'au jour où son patron lui annonce sa mutation dans un centre d'appels. Il le vit comme une mise au placard. "Là vous prenez un coup de massue derrière la tête vous vous effondrez. C'est abominable", confie-t-il. Dès le lendemain, il se poignarde grièvement en pleine réunion de travail. Yonelle n'est pas un cas isolé. La vague de suicides serait due à un management par la terreur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne