Souffrance au travail : des stages pour se reconstruire après un burn-out

FRANCE 2

L'Assurance maladie a recensé 10 000 accidents du travail en 2016 pour troubles psychosociaux : stress, dépression ou surmenage. Des stages existent dans le Haut-Rhin pour se reconstruire après un épuisement professionnel. 

Leurs limites, ils les ont poussées jusqu'au bout. Ils sont cadres, chefs d'entreprises, employés. Aujourd'hui, ils ont retrouvé le sourire, mais il y a quelques mois, tous ont vécu un burn-out : un syndrome d'épuisement professionnel. Beaucoup ont dû renoncer à leur travail, devenu toxique. Grâce au CREDIR, une association alsacienne spécialisée dans le burn-out, ils reprennent pied.

Ils bénéficient d'une écoute et de conseils

Au programme : du sport et des entretiens avec des professionnels. "Ils arrivent la tête basse et même après trois jours, on les voit reprendre un peu confiance", explique Alexis Werwer, coach sportif au CREDIR. Pour retrouver cette confiance, pour les stagiaires, chaque petite victoire compte. Les victimes de burn-out bénéficient d'une écoute et surtout de conseils. Bilan professionnel, retour sur leur parcours, ils apprennent à identifier leurs erreurs. Savoir dire non, lever le pied, la plupart n'ont pas su le faire avant leur arrivée à ce stage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne