Retraites : la mobilisation des aides-soignants contre la réforme

FRANCE 2

Des milliers de manifestants ont défilé à Paris et en province contre la réforme des retraites. Les aides-soignants étaient représentés dans le cortège. Ils font partie des professions les plus lésées par la réforme.

Eux aussi sont hostiles à la réforme des retraites. Aujourd'hui, les aides-soignants dans le public peuvent partir à la retraite à l'âge de 57 ans. La raison ? La pénibilité de leur travail avec des horaires décalés et le port des patients au quotidien. "Les manipuler en avant et en arrière de façon à faire la toilette, les soulever pour pouvoir les mettre du lit jusqu'au fauteuil. Tout cela, c'est répétitif et cela entraîne des douleurs", déplore Florian Crestien, aide-soignant.

"J'ai 35 ans et je suis déjà amochée"

Avec la réforme, ce régime particulier n'existera plus. L'âge de départ sera progressivement reculé pour atteindre 62 ans. C'est inenvisageable selon Amandine Reimbeau, une aide-soignante présente dans le cortège parisien : "J'ai 35 ans et je suis déjà amochée. À 60, 62 ou 64 ans, je ne pourrai pas tenir." Le gouvernement tient compte de la pénibilité dans la réforme. Il propose de ramener l'âge de départ à la retraite à 60 ans, mais tout manque de précision selon la CGT.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne