VIDEO. Les Japonais ne sont pas tous d'accord pour prendre les 10 jours de congés offerts pour l'accession au pouvoir du nouvel empereur

Le futur empereur, Naruhito, qui montera sur le trône le 1er mai, a annoncé qu'il entendait instaurer des congés supplémentaires. Une nouvelle qui ne fait pas l'unanimité au sein de la population.

Les vacances ne rendent pas tout le monde heureux. En tous cas, c'est un sujet qui divise au Japon. Après 30 ans de règne, l'empereur Akihito, 85 ans, va laisser la place à son fils, Naruhito, qui accèdera au pouvoir mercredi 1er mai.

Pour fêter l'avènement de ce nouveau souverain et l'entrée dans une nouvelle ère, les Japonais vont avoir droit à dix jours de congés d'affilée. Des vacances inattendues, comme si le temps s'arrêtait dans l'archipel. "Dix jours de vacances d'un coup, je ne sais pas très bien ce que je vais faire de mon temps", explique un salarié. "À mon âge, j'ai peur que les hôpitaux ne fonctionnent pas normalement", s'inquiète une dame.

Seulement 18 jours de congés annuels

Selon un sondage, la majorité de la population japonaise se dit mécontente de ses vacances forcées. Bourse, banques, administration, banques à l'arrêt : du jamais-vu dans ce pays qui a la réputation de travailler toujours plus, voire de s'épuiser au travail. Au Japon, les salariés n'ont que 18 jours de congés annuels. L'an dernier, les Nippons n'en ont pris en moyenne que neuf, soit la moitié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne