Hôpitaux publics : ces infirmiers qui préfèrent travailler en Belgique

FRANCE 2

De plus en plus d'infirmiers traversent la frontière pour aller travailler en Belgique. Les conditions de travail et les salaires y sont meilleurs.

Plus de 1000 médecins et chefs de service ont démissionné de leurs fonctions administratives en moins d'un mois. Ces derniers réclament de nouvelles mesures face à la crise des hôpitaux. Les personnels hospitaliers multiplient les actions pour dénoncer leurs conditions de travail. Certaines infirmières ont quant à elle franchi le pas et la frontière en allant travailler dans des hôpitaux belges.

"Je pense avoir fait le bon choix"

À 23 ans, Marie Magnier, une jeune infirmière parcourt matin et soir les 50 kilomètres qui séparent son domicile de l'hôpital dans lequel elle travaille. Elle a été embauchée en CDD de 6 mois pour un salaire de 2250 euros brut par mois. En Belgique, le salaire moyen d'un infirmier est en moyenne 40% plus élevé qu'en France. "Je pense avoir fait le bon choix. Je fais 45 minutes aller puis 45 minutes retour. Ça a un certain coût financier. Mais ça me permet de devenir une bonne infirmière, je travaille dans des conditions optimales", justifie-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne