Emploi : salaires en hausse chez les soignants

France 2

Le gouvernement veut remotiver les soignants. La seconde augmentation de 93 euros prévue au mois de mars, pour les soignants, sera finalement versée avant la fin de l'année.

Au service des ressources humaines de l'hôpital de Nemours (Seine-et-Marne), les candidatures affluent. Une abondance due à la prime Ségur : 90 euros net de plus par mois, dès septembre. De quoi concurrencer le secteur privé. "Un des points faibles de la fonction publique était justement les grilles salariales [...] la revalorisation des salaires est un argument et un point positif pour nous", explique Stéphanie Agache, cadre du pôle médecine, dans l'édition du 20 Heures du lundi 19 octobre. À l'hôpital, le salaire de départ est de 1 600 euros brut. À 22 ans, Pauline Jacq a toujours voulu être infirmière, mais la revalorisation a été un argument de taille pour ses camarades de promotion.

Remplir les postes vacants

C'est une aubaine pour l'hôpital, qui peut à nouveau remplir les postes vacants. "Au-délà de la hausse des candidatures, même de nature spontanée, quand on recherche sur des postes spécifiques pour des professionnels, on a moins de difficultés qu'il y a quelques mois", explique Benoît Fraslin, directeur du CHU de Seine-et-Marne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne