VIDEO. Arrêts maladie : ces salariés qui se rendent au travail malgré tout

FRANCE 2

Un quart des salariés du privé n'hésitent pas à venir travailler malade. Selon une étude, ils sont 28% à ne pas respecter un arrêt de travail prescrit par leur médecin, de plus en plus souvent par crainte de perdre leur salaire, celui des fameux jours de carence.

Aller travailler, même malade, est une pratique de plus en plus répandue. Dans une boulangerie bordelaise, les salariés reconnaissent ne pas toujours prendre le temps de se soigner. Même blessé à la jambe, Nicolas Alexandre, boulanger, n'a pas jugé bon de prendre un arrêt maladie. Un présentéisme, même en cas de maladie, qui est valorisée par le patron.

Selon une étude d'une mutuelle, 65% des salariés interrogés affirment avoir travaillé en étant malade au cours des douze derniers mois. Des salariés qui ne respectent pas non plus les prescriptions médicales. Même avec un arrêt maladie donné par un médecin, 28% d'entre eux ne s'arrêtent pas ou retournent au travail avant sa fin. Dans la plupart des cas, par conscience professionnelle ou pour des considérations financières.

Selon Thierry Rousseau de l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail, les entreprises auraient tort de croire que le présentéisme est bon pour les affaires. Pour lui, "c'est un calcul à court terme".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne