VIDEO. Grève du 5 décembre : si c'est un mouvement "contre l'intérêt général, je ne l'entends pas", déclare Jean-Paul Delevoye

FRANCEINFO/ RADIO FRANCE

Le haut commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 20 novembre.

 Si la grève du 5 décembre est très suivie, le gouvernement reculera-t-il sur la réforme des retraites ? Le haut commissaires aux retraites Jean-Paul Delevoye est resté vague : "Est-ce que les grévistes sont le reflet de l'avis des Français ?", s'est-il interrogé, mercredi 20 novembre sur franceinfo.

Ce n'est pas "le nombre" qui compte mais "la nature"

Alors que le mouvement du 5 décembre s'annonce suivi, Jean-Paul Delevoye a affirmé que ce n'est pas le chiffre qui compte, mais "la nature" des manifestants. "J'analyserai les choses telles qu'elles se dérouleront et je proposerai de nous adapter par rapport à ce que nous vivrons", a-t-il ajouté.

"On est toujours attentif à un mouvement social", a-t-il déclaré, sur franceinfo. Si un mouvement social est "contre l'intérêt général, je ne l'entends pas", a-t-il affirmé. En revanche, "s'il est l'expression d'une souffrance, d'une attente, d'une espérance, d'un projet pour l'entreprise, c'est quelque chose que je peux juger", a conclu Jean-Paul Delevoye, haut commissaire aux retraites.

Vous êtes à nouveau en ligne