Retraites : vers la fin des régimes spéciaux ?

France 2

Désormais, l'âge légal de départ à la retraite sera le même pour tous les salariés. Mais des exceptions demeurent, pour les militaires notamment.

Le rapport sur la réforme des retraites préconise de ne plus permettre à des salariés de partir à 52 ans. Les principaux concernés sont les agents de la RATP, d'EDF, des hôpitaux ou de la Banque de France. Ils auraient les mêmes règles que les salariés du privé : un âge légal de départ à 62 ans. Une mesure qui passe mal auprès des employés de la SNCF. "J'ai signé pour cotiser 37,5 ans pour les retraites. Aujourd'hui, je suis obligé d'aller jusqu'à 41,5 ans voire 42 ans", regrette un employé.

Les policiers et les militaires conservent leurs régimes spéciaux

Malgré tout, certains pourraient continuer à partir plus tôt, notamment les personnes dont le travail est jugé pénible. Pour eux, les règles ne s'appliqueraient plus en fonction de leurs entreprises, mais en fonction de leurs métiers. Par exemple, la réforme entraînerait une disparition du régime spécial de la RATP, mais le métier de chauffeur de bus pourrait permettre de partir un peu plus tôt à la retraite. Les fonctionnaires ayant des métiers dangereux comme les policiers, les militaires ou les gardiens de prison, conserveront leurs régimes spéciaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne