Retraites : une réforme à hauts risques

FRANCE 2

Après 18 mois de concertation, le haut commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye a rendu son rapport.

Le rapport sur la réforme des retraites, sans doute la réforme la plus délicate du quinquennat, a été remis jeudi 18 juillet au Premier ministre. La principale préconisation du rapport est d'inciter à travailler plus longtemps. L'âge légal de départ à la retraite serait toujours fixé à 62 ans. Mais en vertu d'un système de bonus/malus, il faudrait attendre 64 ans pour toucher une retraite à taux plein.

"Un challenge lancé aux patrons pour mieux employer les seniors"

Une mesure inadmissible pour les syndicats. "Les 62 ans ne sont plus l'âge de la retraite comme on le croyait. Cela deviendra l'âge minimum de l'ouverture des droits", déplore Yves Veyrier, le secrétaire général de Force Ouvrière. Le patronat, en revanche, est favorable à un départ à la retraite repoussé. "L'intérêt de l'équilibre du système des retraites, c'est de travailler plus longtemps. Ce sera un challenge lancé aux patrons pour mieux employer les seniors", explique Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef. Plusieurs syndicats appellent déjà à se mobiliser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne