Retraites : travailler plus pour recevoir plus

France 3

Avec la réforme des retraites complémentaires, les salariés du privé vont cotiser plus et un système de bonus-malus va être mis en place pour inciter à un départ en retraite plus tardif.

Avec la réforme des retraites, il est toujours possible de partir à la retraite à 62 ans, mais pour une pension complémentaire réduite de 10%. Un malus pendant trois ans. Pas question pour Catherine Verneuil, cadre supérieur. Elle partira donc à 63 ans sans bonus ni malus. Il est aussi possible de partir plus tard pour les salariés nés après 1957. À partir de 64 ans, un bonus est prévu de 10% pendant un an, 20% pour un départ à 65 ans, voire 30% pour 66 ans. "Ça fait 43 ans que je travaille et je m'en porte bien. J'ai envie de partir le plus tard possible", explique de son côté Laurent Pineau, vendeur.

Négociations en cours

Les malus ne seront pas appliqués aux nouveaux retraités qui sont exonérés de CSG. Pour les carrières longues, les salariés pourront partir sans décote dès 61 ans. Pour l'instant, ce système de bonus-malus ne concerne pas le régime général, mais une importante réforme des retraites doit être négociée dans le courant de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne