Retraites : quels sont les régimes spéciaux actuels ?

FRANCE 2

Alors que le haut-commissaire à la réforme des retraites a assuré que des dispositifs particuliers pourraient être maintenus, Jean-Paul Chapel fait le point sur les régimes actuels.

Les régimes spéciaux, qui permettent à certaines professions de partir à la retraite plus tôt et qu'Emmanuel Macron avait assuré vouloir supprimer, ont déjà été réformés par le passé. "Quand l'âge légal du départ à la retraite est passé de 60 à 62 ans pour le régime général, les régimes spéciaux ont aussi vu leur âge de départ retardé de deux ans, détaille le journaliste Jean-Paul Chapel en plateau. Mais surtout, la durée de cotisation nécessaire pour toucher une retraite à taux plein a été alignée pour tout le monde : 42 annuités de cotisation pour les régimes spéciaux comme pour le régime général."

Un départ à 52 ans pour certains régimes

Aujourd'hui, les cheminots ont donc le droit de partir à 57, et même 52 ans pour les conducteurs. Les agents de la police nationale, les surveillants pénitentiaires et les contrôleurs aériens bénéficient des régimes les plus généreux, avec un départ à la retraite possible dès 52 ans, alors que les aides-soignants, les agents de la police municipale et les sapeurs pompiers doivent patienter jusqu'à 57 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne