Retraites : les syndicats réagissent après les annonces d'Édouard Philippe

france 3

Les annonces du Premier ministre Édouard Philippe mercredi 11 décembre correspondent-elles aux salariés de la RATP ? En direct depuis Pantin (Seine-Saint-Denis), le journaliste Matthieu Boisseau fait le point sur la situation. 

Mercredi 11 décembre, à la mi-journée, le Premier ministre, Édouard Philippe, s'est exprimé pour détailler le projet de réforme des retraites. Un projet qui a provoqué une grève massive dans les transports. Les syndicats ont-ils bien réagi aux annonces du gouvernement ? "La déception est totale. Ils sont une trentaine de grévistes de la CGT et de l'Unsa, les deux principaux de la RATP. Ils écoutent à la radio le discours d'Édouard Philippe devant un dépôt de bus occupé depuis jeudi 5 décembre. Ici, 60% des machinistes sont en grève", explique le journaliste Matthieu Boisseau, en direct depuis Pantin (Seine-Saint-Denis).

>> Grève du 11 décembre : suivez la situation en direct

Des mesures "injustes" et "discriminantes"

"Ils sont totalement opposés aux annonces du Premier ministre. Les mesures sont jugées 'injustes' et 'discriminantes'. 'Quelle que soit la date d'application, on aurait été contre', expliquait un machiniste, qui affirme se battre pour toute la population. Tous les grévistes de ce dépôt de bus sont résolus à poursuivre leurs actions dans les prochains jours", précise le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne