Retraites : les partenaires sociaux ne s'entendent pas

FRANCE 3

Depuis presque un an, les négociations entre syndicats et patronat sur les mesures à prendre pour sauver les retraites échouent.

Il y a urgence pour sauver les retraites complémentaires de 12 millions de Français. Le déficit des caisses Agirc-Arrco dépasse désormais les trois milliards d'euros. Ce vendredi 16 octobre, à Paris, syndicats et patronat se sont retrouvés pour discuter pour la sixième fois depuis presque un an.

La dernière proposition du Medef ne séduit pas les syndicats. Un employé toucherait sa retraite à taux plein en s'arrêtant à 63 ans. En s'arrêtant à 62 ans, il verrait sa retraite amputée de 15%, puis 12%, puis 10% pendant les trois premières années. Les employés qui prendraient leur retraite après 63 ans bénéficieraient de bonus.

Les syndicats en appellent aux patrons

Les syndicats militent pour une augmentation des cotisations patronales. "Le problème du projet patronal, c'est qu'il demande beaucoup d'efforts aux retraités, aux actifs mais aucun aux entreprises", déclare à France 3 Jean-Louis Malys, de la CFDT. Des patrons, Philippe Pihet de Force ouvrière attend qu'"ils soient eux aussi raisonnables et responsables".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne