Retraites : faut-il réindexer les pensions sur l'inflation ?

France 2

Les retraités étaient dans la rue, jeudi 11 avril, pour manifester contre la hausse de la CSG et la sous-indexation de leurs pensions de retraite. Emmanuel Macron pourrait revenir sur ce dernier détail. Les précisions de la journaliste Alexandra Bensaïd sur le plateau du 20 Heures.

Le président va-t-il annoncer une réindexation de certaines pensions de retraite sur l'inflation ? C'est l'une des pistes évoquées. Il y a un an, Emmanuel Macron disait "merci" aux retraités, aujourd'hui c'est plutôt "pardon". "Il leur disait même il y a un an 'Je n'ai jamais pris un retraité pour un portefeuille', mais les retraités l'ont ressenti autrement, avec la hausse de la CSG, puis la désindexation des pensions", explique la journaliste Alexandre Bensaïd sur le plateau de France 2. "Une augmentation limitée à 0,3%, alors que l'inflation était de 1,8% en 2018 et devrait être de 1,3% en 2019. On voit toute de suite que c'est une perte nette de pouvoir d'achat. Face à la colère, il y a déjà eu deux gestes d'allègement de la CSG en septembre et en décembre. Aujourd'hui, cette désindexation pourrait être annulée pour les petites pensions, ce qui serait un gros mea culpa", ajoute-t-elle.

Reculer l'âge du départ à la retraite en compensation ?

Ce recul risque-t-il de coûter cher ? "Tout dépend de qui serait concerné. Si vous ciblez les 20% des retraités les plus modestes, c'est-à-dire le retraité dont le niveau de vie tout compris ne dépasse pas 1 270 € par mois, réindexer représenterait un peu plus de 300 millions d'euros. Mais elle s'ajouterait aux autres concessions sur la CSG, et qui représentent au moins 1,5 milliard d'euros. C'est positif pour les retraités, mais négatif pour le gouvernement, qui voulait dépenser moins. Voilà pourquoi, ces dernières semaines, on a vu resurgir le débat sur l'âge du départ à la retraite, qui serait peut-être reculé. C'est une façon massive de faire des économies", conclut Alexandre Bensaïd.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne