Retraites : Emmanuel Macron renonce d'avance à sa pension d'ancien président

FRANCE 3

Alors que le soutien des Français à la grève contre la réforme des retraites s'érode, Emmanuel Macron a annoncé, samedi 21 décembre, depuis la Côte d'Ivoire, qu'il renoncerait à sa future retraite de président de la République, un régime spécial qui devait lui assurer plus de 6 000 euros mensuels.

Loin de la France, mais avec toujours en tête la réforme des retraites, Emmanuel Macron a pris samedi 21 décembre une décision le concernant personnellement. Selon Le Parisien, il renonce par avance à sa pension d'ancien président. Lui qui sera aussi soumis au nouveau régime de retraite par points veut être cohérent. "Nous sommes dans une ère où les élus doivent être exemplaires", estime un conseiller du chef de l'État. Emmanuel Macron renonce ainsi dès son départ de l'Élysée à une dotation de plus de 6 000 euros brut mensuels.

"Un luxe que tout le monde ne peut pas se payer"

À gauche, on relativise cette décision. "Enfin ! Depuis le temps que c'était réclamé ! (...) Mais quand même, c'est un luxe que tout le monde ne peut pas se payer", réagit Fabien Roussel, le secrétaire national du Parti communiste français (PCF). Pour Ségolène Royal, la vraie question est de savoir s'il renoncera, après l'Élysée, au "monde du business mondialisé" et ses "énormes retraites chapeaux". Pour les Français rencontrés sur un marché parisien, c'est un geste plutôt bienvenu. Emmanuel Macron sera le premier chef de l'État à renoncer au régime spécial datant de 1955, qui accorde aux anciens présidents une pension à vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne