Retraites : Emmanuel Macron renonce à son régime spécial

FRANCE 2

Le bras de fer se poursuit entre le gouvernement et les grévistes sur la réforme des retraites. Après avoir appelé à une trêve pour la fin d'année, Emmanuel Macron a annoncé, depuis la Côte d'Ivoire, son intention de renoncer au régime spécial de retraite de président de la République.

Si Emmanuel Macron accepte de répondre à une question sur les retraites depuis la Côte d'Ivoire, c'est que Noël arrive à grands pas. L'exécutif espère toujours une trêve du conflit. C'est donc à destination des cheminots que le chef de l'État lance un appel, samedi 21 décembre. Emmanuel Macron veut montrer l'exemple. L'Élysée annonce au Parisien que le chef de l'État renonce à sa retraite de président. "Nous sommes dans une ère où les élus doivent être exemplaires", confie un conseiller. En vertu d'une loi de 1955, chaque ancien président perçoit à vie 6 220 € brut chaque mois, soit environ 5 200 € net de retraite.

La mise en garde de Ségolène Royal

Un renoncement attendu, selon René Dosière, président de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP), spécialiste des dépenses de l'Élysée. À gauche, l'opposition salue la fin de cet avantage pour mieux critiquer le chef de l'État. Ségolène Royal fait quant à elle référence au passé de banquier d'affaires d'Emmanuel Macron. "La vraie question, c'est de savoir s'il renonce à retourner après l'Élysée dans le monde du business mondialisé", s'interroge-t-elle, évoquant des "énormes retraites chapeaux" aux montants "sans commune mesure". À son départ de l'Élysée, l'entourage d'Emmanuel Macron précise qu'il basculera dans le nouveau régime de retraite à points, comme tous les Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne