Retraites des fonctionnaires : entrée progressive dans la réforme

France 2

Les députés, qui poursuivent l'examen de la réforme des retraites, n'ont adopté qu'un article sur 65. Lundi 24 février, le gouvernement a déposé un amendement sur les primes des fonctionnaires. Elles seront bientôt intégrées dans le calcul de leurs retraites, mais les agents devront cotiser sur ces primes et perdront un peu de salaire. Le gouvernement promet une transition en douceur.

Dans les milliers d'amendements à examiner, le gouvernement, lui aussi, en ajoute quelques-uns. Le dernier en date précise les modalités de la retraite pour les fonctionnaires. Jusqu'ici, leur retraite est calculée sur les six derniers mois de la vie professionnelle les plus avantageux. À partir de 2025, la retraite sera calculée sur toute la carrière. Pour éviter une baisse des pensions, la retraite va prendre en compte la rémunération, comme aujourd'hui, mais aussi, et c'est nouveau, les primes. Problème : les cotisations retraite sur les primes vont augmenter, de manière graduée afin de ne pas trop pénaliser le pouvoir d'achat des fonctionnaires.

Une hausse annuelle de 0,25% pour atteindre 11,25% en 2040

Aujourd'hui et jusqu'en 2025, ces cotisations s'élèvent à 5%. À partir de 2027, elles augmenteront de 0,25% par an pour atteindre 11,25% en 2040. Une augmentation graduée des cotisations sur les primes, mais pour plusieurs syndicats, le compte n'y est pas. "Tous les fonctionnaires ne perçoivent pas la même prime. Quel sera l'impact selon les situations ?", s'interroge Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière (FO). Le gouvernement veut faire adopter définitivement la réforme des retraites avant l'été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne