Retraites complémentaires : vers moins de malus ?

FRANCE 2

Les partenaires sociaux planchent sur un assouplissement de la décote de 10% appliquée aux seniors partis en retraite à 62 ans. Plus de Français pourraient être exemptés de ce malus.

Davantage de Français pourraient bénéficier de retraites complémentaires sans malus. Depuis le 1er janvier, les salariés du privé doivent travailler jusqu'à 63 ans pour toucher leur complémentaire à taux plein. S'ils s'arrêtent à 62 ans, un malus de 10% leur est infligé pendant trois ans. Cependant, 40% des salariés les plus modestes sont exonérés. Syndicats et patronats sont en pleines négociations pour assouplir cette décote.

40 000 Français en plus

Dans le projet d'accord que France 2 a pu consulter, les bénéficiaires de la pension d'invalidité, de l'allocation adulte handicapé ou de l'allocation spécifique de solidarité seraient désormais exemptés. Au total, près de 40 000 personnes seraient concernées chaque année. Si Force ouvrière se réjouit de ce pas vers la fin de la décote, le Medef refuse d'aller plus loin, car les finances des complémentaires ne sont pas encore à l'équilibre. Les partenaires sociaux ont rendez-vous vendredi 10 mai pour aboutir à un accord sur la retraite complémentaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne