Retraite : désaccord sur le recul de l'âge de départ

France 3

Force ouvrière claque la porte des négociations au sujet de la réforme des retraites. Le syndicat craint que l'âge de départ ne soit repoussé. Et ce alors que les discussions, entamées il y a un an, doivent bientôt aboutir.

C'est avec une lettre envoyée mardi 16 avril que Force ouvrière claque la porte des négociations sur la réforme des retraites. Trois pages dans lesquelles l'association dénonce le revirement du gouvernement. "Nous avions compris que cet âge légal ne bougerait pas et tout à coup, le gouvernement pose la question du recul de l'âge légal [du départ à la retraite] ou de l'allongement de la durée de l'activité, nous disons que les conditions de la concertation sont faussées", justifie Yves Veyrier, secrétaire général de FO. Emmanuel Macron avait prévu d'évoquer la nécessité de travailler davantage dans son allocution annulée lundi 15 avril.

La menace du haut-commissaire aux retraites

Pour FO, c'est la goutte de trop, en plus des prises de positions adoptées depuis quelques jours par plusieurs ministres, comme Agnès Buzyn ou Gérald Darmanin. Ce report dénoncé par les syndicats est encouragé par le patronat. Le haut-commissaire aux retraites menace déjà de démissionner en cas de report. Il doit remettre ses conclusions au gouvernement après les élections européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne