Retraite des fonctionnaires : une réforme à 13 milliards d'euros ?

FRANCE 2

Le nouveau mode de calcul des pensions est très défavorable aux fonctionnaires. Mais le gouvernement promet de compenser en intégrant toutes les primes et en augmentant le salaire des professeurs, qui touchent peu de primes. Cela coûterait 13 milliards d'euros à l'État, selon une étude.

Enseignants, agents des impôts, inspecteurs du permis de conduire... Pour que les fonctionnaires ne soient pas les grands perdants de la réforme des retraites, l'État va mettre la main à la poche. Selon un institut libéral, 13 milliards d'euros seront dépensés chaque année. "L'estimation que nous faisons est une estimation probablement haute", concède Thierry Benne, membre de l'Institut de recherches économiques et fiscales (Iref).

Les syndicats ne croient plus aux promesses

Alors, pourquoi un tel montant ? La retraite des fonctionnaires est calculée à partir des six derniers mois de salaire. Après la réforme, l'ensemble de leur carrière sera prise en compte. Résultat : une perte du montant de la retraite, qui sera compensée et qui pourrait vider les caisses de l'État. D'abord, les primes des fonctionnaires seront intégrées dans le calcul des retraites. Ensuite, les enseignants qui ne touchent pas de primes pourraient être augmentés. Des hausses de salaires sur lesquelles le gouvernement devra en plus payer des cotisations patronales. Une note à plusieurs milliards d'euros que l'État ne pourra pas payer, selon les syndicats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne