Retrait de l'âge pivot : les clés d'un compromis

France 3

La CGT appelle tous les salariés à se mettre en grève la semaine du 13 janvier. Le retrait de l'âge pivot à 64 ans, annoncé samedi 11 janvier, n'est que provisoire. Une période de négociations s'ouvre.

L'âge pivot disparaît du projet de loi sur la réforme des retraites, une main tendue du Premier ministre vers les syndicats réformistes. Mais comment financer ce retrait ? Dans le JDD du dimanche 12 janvier, Laurent Berger affiche son ouverture : "maintenant, le travail commence et il va falloir poursuivre notre action pour faire valoir nos propositions et nos revendications", explique le secrétaire général de la CFDT.

Des lignes rouges imposées par Édouard Philippe

Dans sa lettre reçue par les syndicats, samedi, le Premier ministre impose des lignes rouges : l'équilibre financier en 2027, pas de baisse des pensions et pas d'augmentation du coût du travail. Pour trouver la solution d'ici la fin du mois d'avril, la ministre du Travail compte sur la concertation entre les partenaires sociaux. Si la droite dénonce un recul du gouvernement, la gauche évoque un jeu de dupes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne