Réforme des retraites : une histoire longue et compliquée

franceinfo

Les retraites en France remontent à l'Ancien Régime. Progressivement, de la Révolution au XIXe siècle, les droits s'enrichissent. Le premier système général de retraites voient le jour après la Libération.

La télévision en noir et blanc n'était pas encore imaginée que le premier régime de retraites voyait le jour en France. C'est en 1673 que Jean-Baptiste Colbert, le ministre des Finances de Louis XIV, met sur pied la caisse des invalides de la marine. Plus tard seront votées des lois spécifiques pour les retraites des militaires en 1831, des mineurs en 1894 ou encore des cheminots au début du XXe siècle. Les régimes spéciaux sont alors créés.

Tout va bien de 1945 à 1990

C'est à la Libération en 1945 que l'assurance vieillesse obligatoire pour tous les actifs accompagnement la création de la Sécurité sociale. Les travailleurs financent leurs aînés. Progressivement, les pensions de retraite sont réévaluées et l'âge de départ est ramené à 60 ans au lieu de 65 quand la gauche arrive au pouvoir. Pour les retraités, tout va bien grâce au baby-boom. A la fin des années 80, la démographie change. C'est le début des réformes pour permettre de pérenniser le système. En 1993, Edouard Balladur fait augmenter la durée de cotisation à 40 ans dans le privé. François Fillon fera de même dix ans plus tard pour le public. Nicolas Sarkozy reculera l'âge de départ à la retraite à 62 ans. Et les durées de cotisation s'allongeront encore sous François Hollande.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne