Réforme des retraites : un taux plein à 64 ans ?

FRANCE 2

Selon le magazine "Challenges", le gouvernement aurait fixé l’âge pivot de départ à la retraite à 64 ans. Un scénario de réforme qui divise et provoque la colère des syndicats.

Inciter les actifs à travailler plus longtemps, c’est l’objectif du gouvernement avec la future réforme des retraites. À partir de 2025, faudrait-il travailler jusqu’à l’âge de 64 ans pour toucher une retraite à taux plein ? La piste de réforme divise. Selon le magazine Challenges, l’Élysée et Matignon auraient tranché. L’âge légal de départ en retraite resterait fixé à 62 ans, mais il faudrait attendre 64 ans pour le taux plein. Avant 64 ans, il serait donc toujours possible de partir, mais avec un malus, soit une pension plus basse que prévu. Au-delà de 64 ans en revanche, un bonus serait appliqué : la pension pourrait être augmentée.

Les syndicats mécontents

Plusieurs syndicats sont vent debout contre ce scénario. "C’est très hypocrite de laisser penser que 62, c’est toujours la norme, alors que pour avoir une retraite complète, c’est 64 ans", affirme Philippe Pihet, négociateur retraites Force ouvrière. Le patronat, de son côté, est favorable à la réforme pour maintenir l’équilibre financier du régime, car il y a de plus en plus de retraités, et ils vivent plus longtemps. Le Haut-commissaire chargé de cette réforme refuse de confirmer le choix de 64 ans pour le taux plein. Il présentera son projet, à la mi-juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne