Réforme des retraites : la question sensible de l'âge de départ

France 3

Les préconisations du rapport Delevoye dévoilées le 18 juillet ne sont pas du goût des syndicats, notamment le système de décote et de surcote. La CGT et FO lancent déjà l'idée d'une journée de mobilisation en septembre.

Dès la remise du rapport sur la réforme des retraites jeudi 18 juillet, les syndicats sont unanimes. "C'est prendre les gens pour des imbéciles surtout, on n'est pas bêtes, on sait compter", déplore Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. "Il est totalement stupide de fixer un âge de liquidation de la retraite complète à 64 ans", peste Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. Le discours sur l'âge de départ à la retraite est totalement opposé du côté du Medef.

La question du travail usant, qui fatigue le corps

Dans une marbrerie, ce ne sera pas si simple de pousser l'âge de départ à la retraite. Le patron l'assure, il est impossible de conserver des salariés au bout d'un certain âge. "Je ne forcerai pas mes employés à rester jusqu'à un certain âge, à partir du moment où on sait que physiquement ils seront affaiblis", explique Philippe Ledrans, PDG de MDY. Dans l'atelier le travail est physique, les corps sont souvent usés. Pour les salariés, une retraite à 64 ans n'est pas envisageable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne