Réforme des retraites : Édouard Philippe prêt à se passer provisoirement de l'âge pivot

France 2

Le courrier du Premier ministre a été lu par les organisations syndicales samedi 11 janvier. Édouard Philippe affirme qu'il est disposé à retirer l'âge pivot du projet de loi sur la réforme des retraites.

À 16 heures, samedi 11 janvier, le Premier ministre a fait parvenir aux syndicats ses propositions dans une lettre. "Je suis disposé à retirer du projet de loi la mesure de court terme que j'avais proposée", c'est-à-dire le fameux âge pivot. Une conférence sur l'équilibre et le financement des retraites sera mise en place, réunissant les partenaires sociaux. Sa mission sera de trouver des solutions pour atteindre l'équilibre financier en 2027.

Vers un compromis ?

Une ordonnance transcrira ensuite l'accord dans la loi. Mais le Premier ministre veut imposer trois conditions strictes : la conférence devra rendre ses conclusions d'ici la fin du mois d'avril, il ne faut pas qu'il y ait une baisse des pensions ni une hausse du coût du travail, pas question non plus de renoncer à l'équilibre financier. "Le futur projet de loi comportera un âge d'équilibre", affirme Édouard Philippe. La CFDT a salué le retrait de l'âge pivot, tout comme l'UNSA. De son côté, le Medef est également satisfait. Mais la CGT et Force ouvrière demandent le retrait de la réforme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne