Réforme des retraites : des préconisations qui relèveraient de la méthode Coué selon une sénatrice socialiste

Public Sénat

Ce jeudi, lors des questions au gouvernement du Sénat, il a été principalement question de la réforme des retraites puisque le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye vient tout juste de remettre ses préconisations au Premier ministre. Mais le dispositif sécuritaire de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui se tiendra vendredi au Caire, en Egypte, a également été évoqué. 

Ce jeudi matin, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a dévoilé ses préconisations pour le futur "système universel" promis par Emmanuel Macron, qui prévoit de fusionner les 42 régimes spéciaux. Le système ne sera plus par annuités mais par points et il sera mis en place en 2025. 

Parmi les autres mesures annoncées, la mise en place d’un âge d’équilibre de départ à la retraite fixé à 64 ans, assorti d'un dispositif de décote/surcote. Même si l’âge légal de départ à la retraite sera maintenu à 62 ans, pour la sénatrice socialiste Monique Lubin le système de décote est une “épée de Damoclès inacceptable” pour ceux qui décideront de partir avant 64 ans.   

Quant aux préconisations prises dans leur ensemble, “ ne relèvent-t-elle pas de la méthode Coué ?” a t-elle interrogé lors des questions au gouvernement. “Il s’agit à ce stade de recommandations. Elles seront soumises au débat et serviront de base à la concertation qui s'ouvre dès la rentrée afin de préparer le futur projet de loi”, lui a répondu la ministre des Solidarités et de la Santé. Agnès Buzyn s'est toutefois montrée réceptive aux propositions du haut-commissaire à la réforme des retraites : “équité et justice sont les deux mots d’ordre de ce système universel des retraites”. Et de rassurer les sénateurs : “La deuxième étape qui s’ouvre se fera avec les parlementaires, les partenaires sociaux et avec les concitoyens.”  

Vendredi soir, l'Algérie affrontera au Caire, en Egypte, le Sénégal pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Les précédentes rencontres, et particulièrement celle du 14 juillet, ont donné lieu à des débordements. Lors des questions au gouvernement du Sénat, ce jeudi, la sénatrice centriste Michèle Vullien s'est interrogée sur la “capacité (de l’Etat) à faire respecter les lois” et à “contenir les déferlements de haine et à protéger les personnes et les biens”. “J’espère que le dispositif de demain sera efficace”, a-t-elle insisté.  

Finale de Coupe d’Afrique des Nations : “Soyez assurée que vendredi soir le dispositif sera le même que dimanche soir” affirme Laurent Nunez  

“Soyez assurée que vendredi soir le dispositif sera le même que dimanche soir avec une mobilisation conséquente des forces de l’ordre pour éviter des incidents” a assuré le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur. Il a toutefois réfuté tout “débordements” en marge des précédents matchs : “C'est totalement inexact” a-t-il maintenu.

Vous êtes à nouveau en ligne