Réforme des retraites : cacophonie au sein du gouvernement

franceinfo

Alors que Gérald Darmanin a évoqué une concertation d’un an au préalable de la réforme des retraites, Edouard Philippe a contredit son ministre.

Vendredi 30 août, Gérald Darmanin, a évoqué sur l’antenne de RTL une longue concertation préalable à la future réforme des retraites. “On va prendre un an, un petit peu moins d'un an, de concertations avec la société, avec les avocats, les infirmières, les fonctionnaires, les professeurs, tout ceux qui sont concernés, les Français”, a précisé le ministre de l’Action et des comptes publics. Rapidement, alors en déplacement aux côtés du ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, Édouard Philippe a contredit Gérald Darmanin. “Notre détermination est totale mais nous tenons à prendre le temps d’en parler avec les Français, d'en présenter les enjeux. Mais le projet de loi sera présenté au Parlement lors des mois qui viennent”, a tranché le Premier ministre, soucieux de “tenir les promesses évoquées lors de la campagne présidentielle”.

Les retraites, un sujet explosif

Depuis l’intervention d’Édouard Philippe, Gérald Darmanin est revenu sur ses paroles et n’évoque plus, interrogé par franceinfo, cette longue concertation dont il était question, selon lui, quelques heures auparavant. “Plusieurs mois seront nécessaires avant que le projet ne soit présenté au Parlement, comme l’a évoqué Edouard Philippe”. D’ici-là, le Premier ministre, accompagné de la ministre de la Santé Agnès Buzyn et du médiateur Jean-Paul Delevoye, rencontrera la semaine prochaine les syndicats et le patronat. Un sujet explosif à quelques mois des prochaines élections municipales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne