Réforme des retraites : l'âge pivot au banc d'essai

France 2

Sur le plateau du 20 Heures, le journaliste Jean-Paul Chapel explique concrètement qui serait concerné par l'âge pivot à 64 ans, prévu par le projet de réforme des retraites.

Si le projet de réforme des retraites porté par le gouvernement venait a être adopté en l'état, "à peu près tout le monde, sauf ceux qui partent à la retraite dans les deux années à venir", seraient concernés par l’âge pivot à 64 ans, explique le journaliste Jean-Paul Chapel. Ceux qui partiront à la retraite en 2022, nés en 1960, vont devoir travailler quatre mois de plus, soit jusqu'à 62 ans et 4 mois, afin d'éviter la décote.

>> Prévisions, trafic, réactions... Retrouvez les dernières informations sur la réforme des retraites et la grève dans notre direct

Ceux qui n'ont pas cotisé suffisamment y gagnent

"Pour un jeune né en 1980, qui a commencé à travailler à l'âge 20 ans, la loi actuelle (...) l'oblige à cotiser un an de plus, jusqu'à 63 ans. Avec l’âge pivot, il faudra une année de plus", ajoute le journaliste. Et d'ajouter qu'"il y a quand même des gagnants : ceux qui n'ont pas cotisé suffisamment et qui doivent travailler aujourd'hui au-delà de 64 ans, jusqu'à 67 ans pour avoir une retraite complète. Ils pourront désormais s'arrêter à 64 ans", précise-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne